A l’instar de 170 pays, le Sénégal célèbre la semaine mondiale de l’Entrepreneuriat (Global Entrepreneurship Week). Cette 8ème édition dont le thème est : «Cycle de vie de l’Entrepreneur» se tient du 16 au 22 novembre 2020. Il s’agit ici, du plus grand rassemblement mondial d’innovateurs, d’entrepreneurs qui «créent des emplois, lancent des Start-up, donnent vie à des idées, favorisent la croissance économique et contribuent à l’amélioration du bien-être social» qui se tient au mois de novembre de chaque année. La semaine mondiale de l’entrepreneuriat inspire les gens via des activités-locales, nationales et internationales, conçues pour «les aider à explorer leur potentiel d’auto-entrepreneur et d’innovateurs». En effet, pour cette édition de 2020, des événements sont organisés pour montrer la diversité des talents et des initiatives des entrepreneurs dans les secteurs traditionnels ou innovants.

Et dans le cadre de cette rencontre, Jokkolabs, en partenariat avec la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ), a organisé, ce mardi 17 novembre, à la Place du Souvenir africain à Dakar, une cérémonie de lancement sur le thème «l’Entrepreneuriat, alternative au chômage et à l’émigration irrégulière des jeunes».

60 milliards de financement au profit des jeunes et femmes sénégalais

A l’occasion de cette rencontre qui a noté la présence du Secrétaire général du ministère de de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Mouhamadou Moustapha Thioune, du représentant de l’Ambassadeur de France au Sénégal, de la directrice exécutive de Jokkolabs, Fatim Niang Niox, entre autres, le Délégué général de la DER/FJ a renseigné que son institution a financé, au cours de ces deux dernières années, pour une enveloppe de 60 milliards de francs Cfa, des entrepreneurs sénégalais, hommes et femmes âgés de 18 à 40 ans sur l’ensemble du territoire national.

Il ajoute que la DER/FJ a aussi fait le choix d’accompagner une soixantaine d’entreprises sénégalaises qui s’activent dans le secteur de l’économie numérique avec un financement à hauteur de 3 milliards de francs Cfa.

Un événement «crucial» pour la DER/FJ

Papa Amadou Sarr a, par ailleurs, souligné que la semaine mondiale de l’entrepreneuriat est «cruciale» pour lui. Car, soutient-il, «la DER/FJ s’occupe de l’entrepreneuriat et qui dit l’entrepreneuriat au Sénégal dit la DER ».

100 milliards négociés et obtenus pour accompagner les initiatives entrepreneuriales

Sous ce rapport, le patron de la DER/FJ a annoncé que son institution publique a négocié et obtenu un financement de 100 milliards de francs Cfa avec la Banque africaine de développement (Bad), l’Agence française de développement (Afd) et l’Etat du Sénégal. Ce, pour «accompagner les initiatives entrepreneuriales, les projets des jeunes et des femmes sur l’ensemble du territoire national».

A en croire Papa Amadou Sarr, ce financement sera dédié exclusivement aux jeunes qui veulent tenter l’émigration clandestine dans les zones de départ, à savoir : Mbour, Joal, Saint-Louis, la Grande-côte, ainsi que les zones frontalières comme Tambacounda et Kédougou.

Un événement, quatre objectifs

La semaine mondiale de l’Entrepreneuriat est un événement qui vise quatre principaux objectifs, à savoir : inspirer, mentorer/guider, connecter et engager les porteurs de projet. Spécifiquement, elle vise à «initier les jeunes à l’entrepreneuriat et leur démontrer ainsi que c’est une alternative intéressante à l’emploi salarié comme projet d’avenir ; intégrer les entrepreneurs actifs et inspirants à travers le monde pour consolider les générations futures afin de leur permettre de réaliser leur rêve ; mettre en réseau les jeunes à travers les frontières pour découvrir de nouvelles idées à la croisée des cultures et des spécificités ; et enfin, montrer aux leaders politiques comment l’entrepreneuriat et son développement sont essentiels à l’économie d’une nation».

Durant cette semaine mondiale de l’entrepreneuriat, la DER/FJ a prévu plusieurs activités qui ont démarré depuis hier (lundi 16 novembre). Ainsi, après la cérémonie de lancement de ladite semaine à Dakar, le Délégué général et son équipe feront cap sur Mbour dans l’après-midi de ce mardi 17 novembre, pour rencontrer les jeunes candidats au départ ou de retour de l’émigration clandestine.